Vendée Globe : retour sur une course mythique où les marins s'entraident

Depuis 31 ans, il s'agit d'une course mythique. La neuvième édition du Vendée Globe démarre dimanche 8 novembre et promet de belles péripéties pour les 33 marins. Ils seront seuls face à l’océan, dans un duel féroce. En 1989, pour la première édition, Loïck Peyron emmène l’une des premières caméras à bord. Le destin le porte au secours de Philippe Poupon, dont le navire a dérivé à plus de 2 000 km de la terre la plus proche. Des marins très solidairesMais Loïck Peyron parvient à le redresser par miracle. "C’est un souvenir d’ancien combattant, c’est tout. Ça a créé des liens indéfectibles avec Philou", témoigne-t-il aujourd’hui. En 1996, en pleine tempête, le bateau de Raphaël Dinelli se renverse à son tour au sud de l’Australie. Le marin s’accroche au peu qu’il reste de son embarcation, pendant 36 heures, dans une eau glacée. C’est finalement l’Anglais Peter Goss qui va le secourir alors que le Français se trouve affaibli et en hypothermie.