Vendée Globe : plusieurs voiliers endommagés, Maxime Sorel en tête

·1 min de lecture

La flotte du Vendée Globe a connu ses premières difficultés dans la nuit de mardi à mercredi, quatre jours après que les skippers se sont élancés des plages des Sables d'Olonne. Les marins qui avaient choisi de partir très à l'ouest à la rencontre des vents forts en ont vu de toutes les couleurs. Jérémie Beyou, l'un des favoris de la course, a ainsi été contraint de faire demi-tour dans la tempête au large de l'Espagne et des côtes portugaises. Son monocoque Charal a semble-t-il percuté un objet flottant non identifié, endommageant notamment l'un de ses gouvernail.

>> LIRE AUSSI -Vendée Globe : une invitation au voyage que l’on ne peut pas faire cette année

Des dégâts sur plusieurs voiliers

Le navigateur pensait pouvoir consolider son voilier, mais finalement, après un examen complet du bateau ce matin, les réparations s'avèrent beaucoup plus importantes que ce qu'il imaginait. Jérémie Beyou a donc décidé de rentrer aux Sables d'Olonne. Il est à ce stade impossible de savoir si le skipper sera en mesure de réparer son monocoque pour reprendre le large. Kevin Escoffier est également allé au devant de grosses difficultés : il a été victime d'une voie d'eau, car une vanne s'est rompu dans la violence des chocs.

"Option jacuzzi ce matin", plaisante-t-il depuis son bateau. "Je suis venu faire mon check habituel ce matin de la zone avant… Et voilà. Donc là, je suis en train d'éponger, je ne sais pas ce qui a pu casser mais ça devrait aller." Le navigateur Armel Trimpon a, lu...


Lire la suite sur Europe1