Vendée Globe : le grand départ se fera à huis clos

Une fois tous les quatre ans, ce qu'on appelle le village du Vendée Globe jette l'ancre au coeur des Sables-d'Olonne (Vendée). Mais cette année, le Covid a vidé les pontons de leur public. Plus de visites de bateaux, donc, ni de rencontres avec les skippers avant le grand départ du dimanche 8 novembre. "Un beau gâchis" "Ce n'est plus un Vendée Globe. Heureusement qu'il y a le départ, mais c'est un beau gâchis. Les bateaux sont magnifiques, le village est extra, et c'est le désert", déplore David Bossard, gérant d'Atlantique Scaphandre. Il y a quand même eu un peu de public il y a quelques jours, mais dix fois moins que pour les autres Vendée Globe. Aujourd'hui, depuis le confinement, les pontons sont interdits au public, à l'exception des organisateurs, des journalistes et des préparateurs de bateau. "C'est très calme, ça fait bizarre, on n'a pas l'impression de prendre le départ d'une course. D'habitude, avant une course, il y a toujours de l'engouement, du monde", regrette Arthur Hubert, capitaine de bateau.