Vendée Globe : le dernier skipper va arriver

France 3

À 25 milles des Sables-d'Olonne (Vendée),

Sébastien Destremau entend déjà le top d'arrivée, soulagement pour le skipper. "La ligne d'arrivée d'un truc aussi dur, aussi long et difficile, ça n'a pas de prix", s'émeut Sébastien Destremau. Après 124 jours, seul sur son bateau, le skipper ne sait pas encore ce qui l'attend sur la ligne d'arrivée, sa mère qui a deux mots à lui dire.

Pénurie de nourriture

"C'était de la folie de prendre le départ sans avoir essayé ses voiles. C'était de la folie, bon, il l'a fait", reconnaît Thérèse Destremau. Son frère, quant à lui, est impatient et fier. Et il peut l'être, car Sébastien Destremau a tout vécu pour sa première participation, démâtage, bateau couché puis relevé par miracle, quelques côtes cassées lors d'une chute puis finalement la pénurie de nourriture après quatre mois en mer. Il faudra donc pêcher ou essayer. Après toutes ses péripéties, le journaliste n'a qu'une envie, retrouver la terre.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Vendée Globe : comment Sébastien Destremau, skipper "à l'arrache", a enfin réussi à boucler son tour du monde
Sébastien Destremau, skipper "à l'arrache", boucle enfin son Vendée Globe
DIRECT. Vendée Globe : Sébastien Destremau attendu en début d'après-midi au port des Sables-d'Olonne
VIDEO. Sébastien Destremau, dernier du Vendée Globe : "C'est une monstrueuse victoire"
Vendée Globe : Sébastien Destremau arrive aux Sables-d'Olonne

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages