Vendée Globe 2020 : un départ sans public aux Sables-d'Olonne

·2 min de lecture

Le départ du 9e Vendée Globe, tour du monde à la voile en solitaire sans escale et sans assistance, aura bien lieu le 8 novembre, comme prévu, mais sans public, afin de respecter les normes sanitaires mises en place pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

Un départ à huis clos pour le neuvième Vendée Globe. Le tour du monde à la voile en solitaire sans escale et sans assistance débutera, comme prévu, le 8 novembre, à 13 h 02 aux Sables-d'Olonne mais "sans public", ont indiqué les organisateurs dans un communiqué, au lendemain de l'annonce d'un nouveau confinement en France pour enrayer la pandémie de Covid-19.

Le départ, qui avait attiré plus de 300 000 personnes en 2016, "sera retransmis en direct sur vendeeglobe.org et sur de nombreuses chaînes de télévision".

"Le Vendée Globe 2020-2021 restera comme un symbole, celui de notre volonté de continuer à vivre malgré les difficultés que traverse notre pays et dans le respect scrupuleux des règles sanitaires fixées par l'État", a ajouté l'organisateur, la SAEM Vendée.

Qui pour succéder à Armel Le Cleac'h ?

Cette neuvième édition avait été limitée initialement à une jauge de 5 000 visiteurs sur le village, ouvert le 17 octobre, et à 9 000 personnes le long du chenal le jour du départ.

En 2016, 300 000 et 350 000 personnes s'étaient massées pour faire leurs adieux aux 29 skippers engagés, acclamés par les hourras et les sons de cornes de brume.

Quelque 2,25 millions de personnes se rendent habituellement au village pendant les semaines qui précèdent le départ. En 2016, les retombées économiques immédiates avaient été estimées à 35 millions d'euros par les organisateurs.

Trente-trois skippers sont engagés dans cette course, remportée il y a quatre ans par Armel Le Cleac'h (Banque Populaire).

La SAEM, organisatrice du Vendée Globe, est composée du Conseil départemental, de la ville des Sables d'Olonne, du Conseil régional des Pays de la Loire et de 32 entreprises.

Avec AFP