Vendée Globe : coup d'envoi de l'édition 2020

En duplex des Sables-d'Olonne (Vendée), le journaliste Grégory Naboulet évoque le départ à huis-clos du Vendée Globe, dimanche 8 novembre. "Un départ décalé en raison des mauvaises conditions météo [...] Le tour du monde durera moins de dix semaines pour les plus rapides, quatre mois pour les plus lents. C'est l'aboutissement de plusieurs mois de préparation et d'une matinée chargée en émotion. Les 33 skippers, 27 hommes et six femmes, nous ont tous dit la chance qu'ils avaient de pouvoir partir vivre leurs rêves de marins, leurs rêves de liberté", explique Grégory Naboulet. Une belle ambiance avant le départ Le skipper Maxime Sorel, qui effectue son premier Vendée Globe, ne cachait pas son appréhension avant le départ. "Ce serait vous mentir de vous dire que je n'ai pas peur", a-t-il confié devant les caméras du 13 Heures. L'ambiance est montée aux balcons le long du chenal lors des heures ayant précédé le coup d'envoi du Vendée Globe. "Si on applaudit pas, les skippers seront partis sans acclamations et ce ne sera pas super", confiait un jeune passionné.