Vendée Globe : à quelques heures de l’arrivée, la direction de la course sous pression

·1 min de lecture

Les participants au Vendée Globe ont sans doute vécu leur dernière nuit complète en mer, dans la nuit de mardi à mercredi. Au dernier pointage, Charlie Dalin devance Boris Herrmann et Louis Burton, mais ils sont cinq dans un mouchoir de poche. Et franchir la ligne d’arrivée ne sera pas forcément synonyme de victoire finale, car certains bénéficient d’une compensation de temps pour avoir participé au sauvetage de Kevin Escoffier. Dans ce contexte de suspense historique, la direction de course se retrouve au centre de toutes les attentions.

>> EN DIRECT - Vendée Globe : suivez l'arrivée des premiers skippers

Ils sont quatre à se relayer toutes les 8 heures dans une salle du PC Course, située à quelques mètres du ponton d’honneur qui accueillera bientôt les premiers arrivés. Tous sont concentrés pour répondre aux messages du large, rester attentifs aux derniers pointages des positions et répondre aux demandes de plus en plus pressantes sur les estimations d’arrivées.

"Il faut rester très concentré"

Le directeur de course, Jacques Caraës, embarquera mercredi en fin d’après-midi pour aller se poster sur la ligne d’arrivée, chrono en main. Un rôle primordial quand on sait que la victoire peut se jouer à quelques minutes près. "Il nous faut surtout prendre les temps avec la plus grande précision, puisqu’il y a en plus, cette fois-ci, quelque chose qui se rejoute et qui n’est pas habituel, c’est la compensation d’heures pour trois concurrents", rappelle-t-il. "Ces temps-là...


Lire la suite sur Europe1