Vendée: une assistante maternelle gardait jusqu'à quinze enfants au lieu de trois

Un bébé dans les bras d'une femme (Photo d'illustration). - Flickr- CC Commons - Jean-Christophe Jacques
Un bébé dans les bras d'une femme (Photo d'illustration). - Flickr- CC Commons - Jean-Christophe Jacques

En juin, une assistante maternelle de Talmont-Saint-Hilaire, en Vendée, a été convoquée devant le conseil départemental et son agrément de garde lui a été retiré, rapporte Ouest-France. Son tort? Elle a gardé jusqu'à 15 enfants par jour, alors qu'elle n'avait un agrément que pour trois enfants âgés de trois ans maximum.

Le nombre d'enfants qu'une assistante maternelle peut garder est fixé par son agrément délivré par les services du département concerné. Mais le maximum est de six enfants de moins de 11 ans et quatre enfants de moins de trois ans.

Selon Ouest-France, l'assistante maternelle vendéenne s'est arrangée pour que les parents des enfants gardés ne se rendent pas compte du nombre de personnes qui laissaient leurs petits en les faisant venir à différents moments de la journée. En raison de la pandémie, ils devaient laisser leurs enfants à l'extérieur et n'entraient jamais dans la maison.

Un signalement à la PMI

En mars, la Protection maternelle infantile (PMI) locale a reçu un coup de téléphone leur signalant un grand nombre d'enfants gardés chez cette assistante maternelle. En menant l'enquête, la PMI note que son mari, qui n'avait pas été signalé comme présent dans la maison, y télé-travaillait.

Elle découvre aussi que "quinze Prestations d'accueil du jeune enfant (Paje) mentionnent l'assistante maternelle comme moyens de garde, sur des horaires similaires", explique Ouest-France.

Selon les parents, la combine lui a rapporté près de 6000 euros par mois. Elle ne peut plus accueillir d'enfants depuis juin et n'a pas souhaité répondre aux questions du journal.

Article original publié sur BFMTV.com