A la veille de la COP25, le secrétaire général des Nations unies appelle à "mettre fin à notre guerre contre la nature"

franceinfo avec AFP

A la veille de l'ouverture de la conférence climat de l'ONU à Madrid, le secrétaire général des Nations unies a choisi de donner le ton. Lors d'une conférence de presse organisée dans la capitale espagnole, dimanche 30 novembre, Antonio Guterres a appelé l'humanité à mettre fin à sa "guerre contre la nature".

Depuis des décennies, l'espèce humaine est en guerre contre la planète et la planète rend coup pour coup.

Antonio Guterres

à la presse

Avant le début des discussions dans le cadre de la COP25, Antonio Guterres a également dénoncé les engagements "totalement insuffisants" de la communauté internationale pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Anticipant sur un rapport de l'Organisation météorologique mondiale qui doit être publié cette semaine, il a d'abord confirmé que, sans surprise, 2019 allait se hisser dans le top 5 des années les plus chaudes.

"Les cinq dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées", a-t-il déclaré, faisant une liste effrayante des autres effets dévastateurs de plus en plus "meurtriers" du réchauffement : hausse du niveau des océans, fonte des calottes polaires, sécheresses...

Le changement climatique n'est plus un problème à long terme, nous sommes confrontés maintenant à une crise climatique. Le point de non retour n'est plus loin à l'horizon, il (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi