Végétarienne, Selina Rutz-Büchel ne sera plus sponsorisée par une boucherie

Mathilde Pereira Karsenti
·Journaliste rédactrice au service Culture
·1 min de lecture
La suisse Selina Büchel of Switzerland lors du 600m femmes lors des Impossible Games 2020 à Oslo le 11 juin 2020. (Photo: LISE ÅSERUD / NTB SCANPIX / AFP)
La suisse Selina Büchel of Switzerland lors du 600m femmes lors des Impossible Games 2020 à Oslo le 11 juin 2020. (Photo: LISE ÅSERUD / NTB SCANPIX / AFP)

ALIMENTATION - Au nom de ses convictions, l’ancienne championne d’Europe d’athlétisme du 800 mètres en salle, Selina Rutz-Büchel, a décidé de mettre un terme à un de ses contrats de sponsoring. Il s’agit de sa collaboration avec l’entreprise suisse Micarna, l’une des plus grandes sociétés productrices de produits animaux du pays.

L’athlète a décidé depuis un mois de se détourner peu à peu de la viande et plus généralement de la nourriture d’origine animale pour devenir végétarienne. Elle justifie ce changement d’alimentation par “des raisons éthiques et écologiques”, selon Le Matin.

En partenariat avec la société Micarna depuis 2013, Selina Rutz-Büchel a jugé incohérent de prolonger sa relation avec son sponsor. Elle a donc décidé de cesser son travail avec la marque, ce qui représente aussi un manque à gagner pour la sportive. Sur Instagram, celle-ci a partagé une photo d’elle avec le groupe d’athlètes également en contrat avec la marque. ”Étant donné que je suis végétarienne maintenant, je me tourne vers de nouveaux horizons”, écrit-elle sous cette publication.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

“Il a toujours été clair pour moi que je quitterais l’équipe Micarna si je ne mangeais plus de viande. En tant que végétarienne, je ne peux plus être ambassadrice d’une boucherie”, a-t-elle déclaré à la Wiler Zeitung. Tout en remerciant son sponsor sur Instagram. “Ce fut un privilège pour moi de faire partie de cette équipe unique. Les amitiés, les conversations et les souvenirs que nous avons partagés feront à jamais partie de...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.