Vaucluse : les dealers vendaient du cannabis dans des sachets "Haribeuh"

·1 min de lecture
La résine de cannabis faisait l'objet d'un packaging un peu spécial (© Page Facebook Gendarmerie de Vaucluse) (DR)

Au cours d'une descente de gendarmerie dans un point de deal notoire de Sorgues, les fonctionnaires sont tombés sur des produits surprenants.

Les revendeurs avaient soigné la présentation de leur produit. Les gendarmes de la compagnie d'Avignon (Vaucluse) ont récemment fait une découverte insolite au cours d'une opération anti-stupéfiants menée dans la cité des Griffons, à Sorgues.

Comme le révèle La Provence, les dealers avaient quitté les lieux en catimini peu avant que les militaires n'arrivent sur place. S'ils n'ont procédé à aucune interpellation, ces derniers ont donc pu fouiller différentes planques, et trouver une certaine quantité de haschich, ainsi que de la cocaïne.

"Haribeuh ce n'est pas bon à notre avis, ni pour les grands ni pour les petits !"

Le cannabis était cependant conditionnée d'une bien étrange manière, comme l'ont révélé les gendarmes dans une publication sur Facebook. Les fonctionnaires ont en effet trouvé des dizaines de sachets contenant des petites quantités de résine, semblable à des sachets de bonbon et estampillés "Haribeuh".

Le post Facebook de la gendarmerie (© Page Facebook Gendarmerie de Vaucluse)
Le post Facebook de la gendarmerie (© Page Facebook Gendarmerie de Vaucluse)

Selon France Bleu, ces sachets portaient même le slogan "Haribeuh, c'est beau la vie, y a de la weed et du teuchi" détourné de celui de la célèbre marque de bonbons Haribo. Après avoir procédé à cette saisie inhabituelle, les gendarmes se sont eux aussi fendus d'un détournement humoristique, affirmant sur Facebook que "Haribeuh ce n'est pas bon à notre avis, ni pour les grands ni pour les petits !".

VIDÉO - Grenoble : des dealers se filment lourdement armés dans un jardin pour enfants

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles