Vatican: une bénédiction Urbi et Orbi sous le signe du Covid-19

·2 min de lecture

Depuis Rome, le pape François a prononcé son traditionnel message de Noël puis sa bénédiction Urbi et Orbi, « à la ville et au monde ». Un message, prononcé cette année depuis l'intérieur de la basilique Saint-Pierre et non au balcon, en raison du confinement en Italie et qui est revenu en particulier sur l'épidémie de Covid-19.

De notre correspondant à Rome, Éric Sénanque

À la lumière de Noël, le pape a relu cette année 2020 si particulière, « Une année marquée par de graves déséquilibres économiques et sociaux aggravés par la pandémie du coronavirus », a-t-il rappelé, où « Nous avons plus que jamais besoin de fraternité ». De ces mois difficiles, le pape a eu une pensée pour les femmes qui, durant les mois de confinement, ont subi des violences domestiques.

François a surtout plaidé pour un accès universel aux vaccins contre le Covid en veillant à ce que les plus vulnérables ne soient pas oubliés. « Nous ne pouvons permettre que le virus de l’individualisme radical prenne le dessus et nous rende indifférent à la souffrance de tant de frères et sœurs. Je ne peux me mettre moi avant les autres, plaçant les lois du marché et des brevets au-dessus de l’amour et de la santé de l’humanité », a-t-il dit. C’est un message clair du souverain pontife.

Adresse aux pays du Sahel

Et puis comme le veut la tradition, le pape a bien sûr rappelé les différents pays où la paix est encore à conquérir ou consolider, comme dans le Haut-Karabakh. Il a aussi adressé ses pensées vers les populations des pays du Sahel qui souffrent du terrorisme, tout comme celles de la province de Cabo Delgado au nord du Mozambique.

François a enfin tenu à se faire proche des populations affligées par les catastrophes naturelles dans le Sud-Est asiatique, « en particulier aux Philippines et au Vietnam » priant pour les familles qui habitent ces régions.

►À lire aussi: À la veille de Noël, le pape François envoie un message d'encouragement aux Libanais