Vaste opération de secours au large des côtes libyennes

Près de 900 migrants ont été secours au large des côtes libyennes : des femmes, des enfants très jeunes et même des bébés.

Un homme d’origine somalienne n’a pas survécu à la traversée.

Ils ont retrouvé la terre ferme après avoir accosté dans le port d’Augusta en Sicile.

Cette vaste-opération coordonnée par les gardes-côtes italiens porte à un record de plus de 15.000 le nombre de personnes secourues en ce début d’année.

Giovanne di Benedetto, porte-parole de l’ONG explique que beaucoup viennent de la Corne de l’Afrique, de l‘Érythrée, de la Somalie et qu’il y a de nombreux mineurs. La plupart ne sont pas accompagnés, y compris les petits enfants. Certains d’entre eux sont très jeunes_, ajoute-t-elle.

Au même moment, de l’autre côté de la Méditerrannée, la marine libyenne à porté secours à plus d’une centaine de migrants qui se trouvaient à bord d’un bateau surchargé. Ils ont été ramenés à Tripoli. L’un d’eux raconte : à l’intérieur, notre bateau était à moitié cassé et prenait l’eau. Il ajoute Personne ne comprenait, C‘était la confusion totale, avant de conclure : une heure plus tard, nous serions tous morts.

Les autorités italiennes enregistrent des arrivées record depuis début janvier.

L’hiver rend pourtant la mer encore plus dangereuse: selon l’ONU, plus de 440 personnes sont mortes ou disparues en deux mois, en tentant de rejoindre l’Europe depuis la Libye.

Avec agences