Variole du singe : le virus peut-il se transmettre aux animaux de compagnie ?

©Istock / Viktorcvetkovic

Le virus de la variole du singe continue à se propager en France et plus largement dans le monde. Si les humains peuvent se contaminer entre eux, une question se pose désormais : le virus, peut-il être transmis aux animaux de compagnie ?

Au total, plus de 1 955 cas de variole du singe ont été recensés en France. Le virus prend de plus en plus d’ampleur. Le ministère de la Santé explique que la contamination peut se faire lors d’un rapport sexuel ou encore par « le contact de la peau ou des muqueuses avec les boutons ou les croûtes ou via les gouttelettes ».

À lire aussi >> Variole du singe : la France « a de quoi vacciner la population cible », assure le ministre de la santé

D’après le dernier point de la situation de Santé Publique France, le virus de la variole du singe est principalement transmis par des rongeurs sauvages ou des primates – se trouvant généralement dans des zones d’Afrique du Centre et de l’Ouest. Mais qu’en est-il des animaux de compagnie ? Un être humain infecté peut-il leur transmettre le virus ?

Les animaux ne peuvent pas tous être infectés

Il est important de savoir que les animaux peuvent présenter les mêmes symptômes que les humains face à la variole du singe. Par ailleurs, comme l’explique le vétérinaire et éthologue Farah Kesri à Allo Docteurs : « Certaines espèces animales peuvent être asymptomatiques, mais peuvent tout de même être vectrices du virus ».

Pour les animaux de compagnie, les informations restent peu nombreuses. Le 16 juin dernier, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (Anses) s’est intéressée au sujet. L’organisme a ainsi expliqué que les données quant à la diffusion de la variole...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles