Variole du singe : plaies à l'intérieur de la bouche et de l'anus, de nouveaux symptômes aux "douleurs atroces"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Man waking up in the morning and suffer for back pain (tommaso79 via Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que l’Organisation mondiale de la Santé a déclenché l’alerte maximum sur la variole du singe, une nouvelle étude lève le voile sur de nouveaux symptômes de la maladie.

Alerte rouge sur la variole du singe. L'actuel patron de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclenché le plus haut niveau d'alerte samedi. Cela signifie que la maladie "constitue un risque pour la santé publique en raison du risque de propagation (…) et qu’il peut requérir une action internationale coordonnée". Depuis le mois de mai, Monkeypox (son nom en anglais) a frappé plus de 16 836 personnes dans 74 pays. La France compte 1567 cas.

Des plaies à l'intérieur de la bouche et de l'anus

La plus large étude publiée sur la variole du singe, publiée dans la revue scientifique The New England Journal of Medicine, met l’accent sur de nouveaux symptômes. "Les premiers symptômes sont des plaies à l'intérieur de la bouche et des plaies à l'intérieur de l'anus (…) qui provoquent des douleurs atroces", détaille le Pr Chloe Orkin, principale auteure de l’étude. "Ces symptômes muqueux, comme nous les appelons, ne sont pas inclus dans les définitions internationales des séries de cas", ajoute-t-elle.

Les autres symptômes mis en avant dans cette étude qui a analysé plus de 500 cas dans 16 pays différents sont la fièvre, des ganglions lymphatiques enflés, des éruptions cutanées et la léthargie. Selon Santé publique France, "l’incubation de la maladie peut aller de 5 à 21 jours. La phase de fièvre dure environ 1 à 3 jours".

L’infection par le virus de la variole du singe peut ensuite provoquer des vésicules remplies de liquide qui apparaissent un peu partout sur le corps. Elles évoluent vers le dessèchement, la formation de croutes puis la cicatrisation, accompagnées parfois de démangeaisons. Dans la majorité des cas, la maladie guérit spontanément au bout de 2 à 3 semaines.

VIDÉO - Variole du singe : l'OMS déclenche son plus haut niveau d'alerte

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles