Variole du singe : comment et où se faire tester ?

Alors que l’OMS a déclenché le plus haut niveau d’alerte de santé publique au niveau mondial, la France compte à la fin juillet quelques 1567 cas de variole du singe, dont 726 en Ile-de-France.

Ce lundi 25 juillet, la Haute autorité de santé saisie par la Direction générale de la santé, s’est prononcée sur le remboursement par l’Assurance maladie des tests diagnostic par méthode PCR de la variole du singe (tests TAAN).

Avant tout, il faut savoir que le diagnostic d’infection par le virus de la variole du singe – monkeypox – est avant tout clinique, c’est-à-dire qu’il faut être examiné et être interrogé par un médecin.

Le médecin qui examine la personne va éliminer d’autres maladies à éruption cutanée comme la varicelle, le syndrome pieds-mains-bouche, un zona, la rougeole, les infections bactériennes cutanées, la gale, la syphilis et les réactions cutanées des allergies. Le site de l’Assurance maladie, rappelle que les premiers symptômes de la variole du singe sont la fièvre, des douleurs musculaires, une fatigue. Puis une éruption cutanée étendue apparaît (macules, papules puis pustules).

La HAS précise bien qu’un test ne doit être effectué qu’en cas de doute persistant après examen du patient. En somme, ce test sert à confirmer (ou non) l’infection lorsque les symptômes décrits ou observés ne sont pas suffisamment explicites.

Comment sont effectués les tests ?

Les tests reposent sur l’analyse de prélèvements (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Variole du singe : vaccinodrome Paris, comment prendre rendez-vous ?
Variole du singe : symptômes, contamination, tests, centre de vaccination
CHIFFRES COVID. Ce mardi 26 juillet 2022 : cas, les infos en direct
Témoignage : "Mon burn-out a finalement été une chance"
Comment ne pas prendre de poids à la ménopause : les 9 astuces d'un spécialiste

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles