Variole du singe : la ministre de la Santé confirme 7 cas en France

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La France compte actuellement sept cas "avérés" de variole du singe, a indiqué mercredi la nouvelle ministre de la Santé Brigitte Bourguignon, précisant que le pays disposait des stocks nécessaires pour vacciner les cas contact comme le recommandent les autorités sanitaires.

La France compte actuellement sept cas "avérés" de variole du singe, a indiqué mercredi Brigitte Bourguignon, précisant que le pays disposait des stocks nécessaires pour vacciner les cas contacts comme le recommandent les autorités sanitaires."À l'heure où nous parlons, il y a sept cas avérés", et "ce ne sont pas des personnes qui ont voyagé", a mentionné la nouvelle ministre de la Santé à des journalistes lors d'un déplacement à l'institut Pasteur. En début de matinée, la ministre avait évoqué sur RTL "cinq cas avérés".

"Les stocks de vaccin sont là"

"On n'attend pas de flambée de la maladie, on prend les précautions qui s'imposent, donc la vigilance dans ce cas, et parce que c'est un virus qu'on ne voyait plus en Europe", a-t-elle déclaré lors de sa première interview depuis son entrée en fonctions dans son nouveau poste ministériel. "Des recommandations ont été apportées, pour repérer, détecter, et ensuite isoler", a-t-elle ajouté sur RTL. Dès lors que "la préconisation" des autorités de santé sur la vaccination des personnes en contact avec la maladie "sera établie", "nous sommes prêts".

"Les stocks sont là, nous avons des stocks stratégiques et il s'agira de vaccination ciblée, on ne parle pas de vaccination totale", a précisé Brigitte Bourguignon à la radio. "Au-delà des soignants" en contact avec un malade, il s'agit des "cas contact" dans l'entourage du malade.

>> LIRE AUSSI - Variole du singe : origine, transmission... Quatre questions autour de cette maladie

...
Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Variole du singe: y-a-t-il un risque de pandémie ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles