Variole du singe : le plus haut niveau d’alerte enclenché

La variole du singe est une maladie qui était endémique de l'Afrique, elle s'est depuis étendue au monde occidental.  - Credit:JAKUB PORZYCKI / NurPhoto / NurPhoto via AFP
La variole du singe est une maladie qui était endémique de l'Afrique, elle s'est depuis étendue au monde occidental. - Credit:JAKUB PORZYCKI / NurPhoto / NurPhoto via AFP

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclenché son plus haut niveau d'alerte pour tenter de juguler la flambée de variole du singe, qui a frappé près de 17 000 personnes dans 74 pays. « J'ai décidé de déclarer une urgence de santé publique de portée internationale », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d'un point de presse samedi 23 juillet, précisant que le risque dans le monde était relativement modéré à part l'Europe où il est élevé.

Jeudi encore, lors d'une longue réunion du Comité des experts qui doivent le guider dans sa décision et ses recommandations, le Dr Tedros a expliqué qu'il « reste inquiet » de la diffusion de la maladie, même si le rythme de propagation a diminué dans certains endroits. C'est au patron de l'OMS qu'incombe la responsabilité de déclarer éventuellement l'urgence de santé publique de portée internationale, le plus haut degré d'alerte de l'agence de santé, censé déclencher toute une série d'actions des pays membres.

Lors d'une première réunion le 23 juin, la majorité des experts avaient recommandé au D Tedros de ne pas prononcer l'urgence de santé publique de portée internationale (USPPI). « La variole du singe est hors de contrôle, il n'y a aucune raison légale, scientifique ou sanitaire de ne pas déclarer une urgence de santé publique de portée internationale », a tweeté vendredi soir Lawrence Gostin, professeur américain de droit de la santé publique et directeur du Centre de l'OMS pour le droit de la santé.

Sinc [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles