Variole du singe : ce que l'on sait sur les lésions cutanées terriblement douloureuses

Le 23 juillet 2022, le directeur général de l'OMS a indiqué avoir « décidé que la flambée épidémique de variole du singe représente une urgence de santé publique de portée internationale ». En effet, plus de 3.000 cas sont confirmés à travers le monde et les mesures sanitaires permettant de contenir le virus (prévention, isolement des cas confirmés, vaccination en anneau) n'ont pas permis de réduire efficacement la propagation du virus. En France, 1.567 cas ont été recensés dont la majeure partie en Ile-de-France, en conséquence François Braun, ministre de la Santé, a annoncé l'ouverture d'un vaccinodrome de grande capacité dans la région parisienne pour administrer des vaccins anti-varioliques, efficaces contre la variole du singe.

Exemples de lésions cutanées et mucosales sur le visage des personnes infectées par la variole du singe. © The NEJM
Exemples de lésions cutanées et mucosales sur le visage des personnes infectées par la variole du singe. © The NEJM
Exemples de lésions anales causées par la variole du singe. © The NEJM
Exemples de lésions anales causées par la variole du singe. © The NEJM

Une grande variété de lésions cutanées

Les chercheurs poursuivent leur travail pour caractériser le mieux possible les symptômes de la variole du singe propres à cette flambée épidémique hors d'Afrique. La dernière publication scientifique à ce sujet est parue dans The New England Journal of Medecine le 21 juillet et a suivi 528 personnes infectées par le virus de la variole du singe dans 16 pays différents, tous situés en dehors du continent africain.

La cohorte de patients est essentiellement composée d'hommes appartenant à la communauté LGBT et dont une part non-négligeable (41 %) est porteuse du VIH et donc immunodéprimée. Des lésions cutanées ont été observées chez la plupart des patients mais leur localisation peut varier ; ainsi, la sphère ano-génitale (l'anus et le pénis) est la plus touchée, suivie des bras, des jambes et du tronc puis le visage et enfin, les paumes des mains et la plante des pieds. Les autres symptômes communs sont la fièvre, la fatigue, des douleurs musculaires et des céphalées. Aucun décès n'a été observé parmi les 528...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles