Variole du singe: l'Europe «dans la bonne direction», selon l'OMS

REUTERS/Brendan McDermid

L'Organisation mondiale de la santé a jugé mardi "encourageants" les signes de ralentissement de l'épidémie de la variole du singe en Europe qui vont "dans la bonne direction", en appelant à renforcer encore les efforts engagés.

L'Organisation mondiale de la santé a jugé mardi "encourageants" les signes de ralentissement de l'épidémie de la variole du singe en Europe qui vont "dans la bonne direction", en appelant à renforcer encore les efforts engagés. "Certains signes précurseurs encourageants, comme ceux observés en France, en Allemagne, au Portugal, en Espagne, au Royaume-Uni et dans d'autres pays, indiquent que l'épidémie pourrait ralentir", a dit le directeur régional pour l'Europe de l'OMS, Hans Kluge, lors d'une conférence de presse. "Ca va dans la bonne direction", a-t-il salué. Toutefois, "pour progresser vers l'élimination dans notre région, nous devons intensifier nos efforts de toute urgence".

Dans les 53 pays de la région, qui compte la Russie et des pays d'Asie centrale, plus de 22.000 cas ont été enregistrés dans 43 pays, représentant plus d'un tiers du nombre mondial d'infections. La semaine dernière, l'OMS avait rapporté une réduction de 21% des nouveaux cas dans le monde après quatre semaines consécutives d'augmentation.

Pour éliminer la circulation du virus en Europe, l'OMS recommande de maintenir les mesures de surveillance, de vaccination ciblée, d'identification des cas contacts et l'engagement auprès de la communauté homosexuelle masculine, où le virus circule principalement. M. Kluge a cité l'exemple du Portugal, où "en l'absence d'une campagne de vaccination à part entière, nous avons réussi à freiner l'augmentation du nombre de cas grâce à un changement de comportement et à un engagement auprès des communautés".


Retrouvez cet article sur Paris Match