Variole du singe: la France élargit la vaccination aux catégories les plus exposées

© REUTERS/Dado Ruvic

La France décide de faire comme le Royaume-Uni, les États-Unis ou le Canada. Face à l'augmentation du nombre de cas de variole du singe, et aux difficultés qu'il y a à retracer le parcours de contamination, les autorités sanitaires préconisent d'étendre la vaccination aux groupes les plus exposés, en particulier les homosexuels.

La France compte un peu plus de 700 cas de variole du singe, selon le dernier bilan de Santé publique France. Les personnes infectées (parmi lesquelles deux enfants) se trouvent principalement en Île-de-France. Le virus peut être transmis par des gouttelettes, ou par contact direct avec des lésions cutanées ou des muqueuses. Jusqu'à présent, la vaccination était seulement proposée aux soignants et aux adultes ayant eu un contact avec un malade.

À partir de la semaine prochaine, les populations homosexuelles, plus exposées, pourront se faire vacciner. Une dizaine de sites seront mis en place en région parisienne. Une ligne téléphonique sera également ouverte spécialement à partir de mercredi 13 juillet.

► À écouter aussi : Variole du singe et élargissement de la vaccination: «On a dû sous-estimer ce risque de variole»

Suffisamment de stock en France

Le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, estime que la France détient suffisamment de stock pour répondre aux besoins. Il y a deux vaccins actuellement. Tous deux venant de Bavarian Nordic - le laboratoire danois qui est le seul à produire ce type de vaccin. La vaccination s'effectue avec deux doses, espacées de 28 jours.

À l'heure actuelle, la Haute autorité de santé ne recommande pas de vacciner l'ensemble des soignants. Elle estime que les mesures d'hygiène et le masque suffisent à se prémunir de la variole du singe.

► À lire aussi : Variole du singe: des symptômes différents chez les patients européens

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles