La variole du singe fait un deuxième mort en Espagne

© ROMAIN DOUCELIN/SIPA

Une deuxième personne atteinte de la variole du singe est morte en Espagne, a indiqué, samedi 30 juillet, le ministère de la Santé, au lendemain de l’annonce du premier décès dans le pays d’une personne infectée par ce virus. Dans son dernier rapport, le Centre de coordination des alertes et des urgences sanitaires du ministère a indiqué : « Parmi les 3 750 patients (...) 120 cas ont été hospitalisés et deux sont décédés ». Ce vendredi, le ministère de la Santé avait déjà annoncé qu’une personne était morte de la variole du singe , ce qui faisait d’elle le premier patient décédé en Europe après avoir été contaminé par la maladie.

Le 24 juillet, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait déclenché le plus haut niveau d'alerte , l’Urgence de santé publique de portée internationale (USPPI), pour renforcer la lutte contre la variole du singe. Selon l’OMS, plus de 18 000 cas ont été détectés dans le monde depuis le début mai en dehors des zones endémiques en Afrique. La maladie a été signalée dans 78 pays. 70 % des cas sont concentrés en Europe et 25 % dans les Amériques, a précisé, ce mercredi, le directeur de l’organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Un premier mort au Brésil

Peu avant le cas espagnol, le Brésil avait fait état de la mort d’un homme de 41 ans porteur de la variole du singe, le premier décès lié à cette maladie hors d'Afrique et le sixième dans le monde. Selon le communiqué du secrétariat d’État à la Santé de l’État du Minas Gerais, il était « suivi à l’hô...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles