Variole du singe : les autorités rassurantes sur la vaccination malgré les critiques

© Romain Doucelin / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Santé publique France a reconnu mardi des "délais" pour la vaccination contre la variole du singe que les autorités ont décidé de proposer préventivement aux groupes les plus exposés, notamment les homosexuels, mais assure que "l'ensemble des personnes concernées (...) pourront être vaccinées".

Face à la montée des cas de variole du singe et aux difficultés à retracer les chaînes de contamination, la France a annoncé l'élargissement de la vaccination, à partir de cette semaine, mais les autorités sanitaires font face à un nombre croissant de critiques faisant état de difficultés pour obtenir un rendez-vous. "Compte tenu de la forte demande, des délais pour la prise de rendez-vous et l'injection peuvent être observés pendant les premiers jours de la campagne", a convenu Santé publique France dans un communiqué.

"Par ailleurs, bien que les vaccins contre le Monkeypox fassent effectivement partie du stock stratégique et que, pour la sécurité de tous, les informations liées à ce stock soient classifiées et ne puissent être dévoilées, les autorités sanitaires confirment que l'ensemble des personnes concernées par les indications de la HAS pourront être vaccinées", a-t-elle cependant assuré.

Un numéro vert mis en place

Les autorités ont décidé de mettre en place un numéro vert "Monkeypox Info service" (0801 90 80 69) accessible 8h à 23h et 7 jours/7 pour informer le public sur l'épidémie et la vaccination. En outre, si certains centres de vaccination sont "déjà ac...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Variole du singe : voici le portrait-robot de ceux qui tombent malades, selon l'OMS

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles