Variole du singe : un nouveau symptôme "très douloureux" au moment d’aller aux toilettes

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Men entering the toilet and rectal Bleeding concept, Symptom of a serious disease such as colorectal cancer, hemorrhoids and gastrointestinal bleeding (comzeal via Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que la variole du singe progresse dans le monde, des médecins ont identifié un nouveau symptôme lié à la maladie.

La variole du singe (ou Monkeypox en anglais) continue de sévir et se propage. Dans le monde, 780 cas ont été identifiés dans 27 pays tandis que les autorités sanitaires françaises ont confirmé 91 cas sur le territoire au 9 juin. La multiplication des cas a permis de mieux cerner les symptômes de la maladie.

La très grande majorité des cas concernent des hommes âgés de 20 à 63 ans. Après une période d’incubation allant de cinq à dix jours pendant laquelle la personne infectée n’est pas contagieuse, plusieurs symptômes se manifestent : une forte fièvre, une grande fatigue, des maux de tête, des courbatures et un gonflement des ganglions.

"Un symptôme particulier appelé rectite"

Apparaissent ensuite des lésions sur la peau qui se transforment en pustules. À ce moment-là, le patient est très contagieux. Les boutons s’assèchent en deux à quatre semaines pour laisser place à des croûtes."En Europe, les lésions cutanées se trouvent davantage sur les zones génitales et périanales, sans se propager aux autres parties du corps, selon les remontées faites à l’OMS", écrit Le Monde qui a pu faire confirmer le tableau clinique.

À cela, la chercheuse américaine en maladies infectieuses, Jennifer McQuiston, ajoute un nouveau symptôme. "Nous sommes en train de diffuser des informations aux cliniciens, avec lesquelles ils pourront constater de nouveaux symptômes du Monkeypox, explique-t-elle dans un point presse relayé par Politico (en anglais). Certains patients que nous avons vus aux États-Unis ont rapporté un symptôme particulier appelé rectite." Cette inflammation de la muqueuse rectale peut en effet résulter d'une infection.

"Le syndrome clinique de rectite est une sorte de douleur et d'inflammation de la muqueuse du rectum qui peut être très douloureuse lors de la défécation et éventuellement des rapports sexuels", conclut-elle.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "La variole du singe ? Il n’y a pas d’affolement à avoir. Cependant, il faut être vigilant"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles