Combien de variants circulent ? Lesquels sont les plus dangereux ?

la rédaction de Futura
·2 min de lecture

À ce stade, trois sont considérés comme des « variants préoccupants », selon la dénomination officielle de l'Organisation mondiale de la santé : ceux qui ont d'abord été détectés en Angleterre, en Afrique du Sud et au Japon (mais sur des voyageurs venant du Brésil, d'où son nom commun de « variant brésilien »). Ils circulent respectivement dans 125, 75 et 41 pays, selon le dernier point de l'OMS. Ils appartiennent à cette catégorie à cause de leur transmissibilité ou de leur virulence accrues, qui aggravent l'épidémie et la rendent plus difficile à contrôler, selon la définition de l'OMS. La catégorie juste en-dessous est celle des « variants d'intérêt », dont les caractéristiques génétiques potentiellement problématiques justifient une surveillance. Pour l'instant, l'OMS en retient trois, initialement repérés en Écosse, aux États-Unis et au Brésil.

Quels sont ces variants qui inquiètent ?

Enfin, de nombreux autres variants circulent, que la communauté scientifique cherche à repérer et évaluer. « Les semaines et les mois à venir nous diront s'ils entrent dans la catégorie des variants très inquiétants qui se diffusent très vite, ou s'ils vont rester des variants qui circulent à bas bruit », explique à l'AFP Etienne Simon-Lorière, responsable de l'unité de génomique évolutive des virus à ARN à l'Institut Pasteur (Paris). Tous ces variants sont classés par famille, ou « lignée ». Selon les mutations qu'ils ont acquises, ils occupent une place précise dans l'arbre généalogique du virus SARS-CoV-2 d'origine.

En soi, l'apparition de variants est tout sauf une surprise : c'est un processus naturel puisque le virus acquiert des mutations au fil du temps, pour assurer sa survie. « Plus de 4.000 variants du SARS-CoV-2 ont été identifiés à travers le monde », expliquent ainsi les services de santé britannique sur leur site internet. Et l'OMS d'ajouter : « La plupart n'a pas d'impact en termes de santé publique ». Tout dépend en effet des mutations qu'ils portent.

© koto_feja,...
© koto_feja,...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura