Variant sud-africain du Covid-19 : le point sur le renforcement des précautions en France

Les données quant à l'efficacité du vaccin AstraZeneca sur le variant sud-africain sont “inquiétantes en général parce qu’elles montrent qu’il y aura probablement une certaine résistance au vaccin”, explique le médecin et journaliste France Télévisions Damien Mascret, sur le plateau de France 3, lundi 8 février. Il insiste toutefois sur le fait que les données actuelles ne sont pas encore significatives. Cependant, les deux autres vaccins Janssen et Novavax, “qui arrivent et qui ont été testés en Afrique du Sud", montrent "une efficacité qui est un peu diminuée”. Le variant sud-africain circule toutefois encore très peu sur le territoire français. Des cas de fermetures de classes Si des cas positifs au variant sud-africain sont détectés dans des classes, elles sont immédiatement fermées, car ce variant du Covid-19 est "extrêmement contagieux” : “on ne veut pas avoir un cluster”, poursuit Damien Mascret. La période d’isolement des malades pour ce variant est prolongée à dix jours, avec un test PCR à faire à la sortie.