Comment le variant Omicron s'impose en France? Nos cartes et courbes pour suivre

·2 min de lecture
Nos cartes et courbes pour suivre l'émergence d'Omicron en France. (Photo: Le HuffPost)
Nos cartes et courbes pour suivre l'émergence d'Omicron en France. (Photo: Le HuffPost)

SANTÉ - Quand sera-t-il majoritaire en France? Le variant Omicron qui déferle en Europe n’épargne pas l’Hexagone, même si nos capacités à le surveiller ne sont pas aussi pointues qu’au Royaume-Uni ou au Danemark. Sa fulgurance est telle qu’il va rapidement prendre le pas sur le variant Delta, qui avait lui-même supplanté le variant Alpha il y a quelques mois.

Il se pourrait même que la 5e vague (dont le pic est proche) soit immédiatement suivie d’une 6e qui ne laisse pas le temps aux courbes d’amorcer un changement de tendance.

Pour nous en rendre compte, nous disposons tout de même de quelques indicateurs issus du criblage des tests PCR qui sont réalisés en laboratoire. Cette technique permet de faire apparaître des mutations présentes sur certains variants, mais pas sur d’autres.

Pas de Delta, donc de l’Omicron

Ainsi, si le criblage ne fait pas apparaître la mutation L452R présente sur le variant Delta, c’est que nous avons affaire au variant Omicron qui ne dispose pas de cette mutation. Par un effet miroir, on peut donc calculer la présence de ce nouveau variant sur un territoire. Selon les derniers chiffres disponibles à l’échelle du pays (le 16 décembre) et qui sont visibles dans le graphique ci-dessous, environ 7% des tests criblés ne détectaient pas de Delta, donc de l’Omicron.

La carte ci-dessous présente, par département, la part de tests criblés sans présence du variant Delta (et donc avec le variant Omicron). Plus le département est en rouge, plus la présence d’Omicron est élevée. On estime ainsi qu’à Paris, la part de Delta n’atteint plus que 73%, c’est-à-dire qu’Omicron représente déjà 27% des tests. En revanche, plus le département est bleu, moins ce nouveau variant est massivement présent.

Les graphiques ci-dessous présentent l’évolution du taux de suspicion de Delta par département. Cela permet ainsi de mettre en évidence -toujours par effet miroir- la fulgurance d’Omicron dans un territoire.

À voir également sur Le HuffPost: Les mutations des virus expliquées en 2 minutes

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles