Variant Omicron : quel protocole pour la rentrée scolaire ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Jean Castex
    Homme d'État et haut fonctionnaire français

C'était un point presse attendu par tout un pays à quelques jours de la Saint-Sylvestre, mais surtout par tous les professionnels craignant de nouvelles restrictions. Les parents et les enseignants redoutaient notamment un report de la rentrée scolaire. Elle est finalement maintenue au 3 janvier, afin de garder les écoles ouvertes le plus possible. 

Amplification de la politique de dépistage

"Nous ne reporterons pas la rentrée scolaire, ni ne basculerons pas les collèges et les lycées en distanciel mais nous amplifierons à la rentrée notre politique de surveillance et de dépistage dans les établissements scolaires", a annoncé Jean Castex. Concernant l'impact du variant Omicron sur les enfants, Olivier Véran a ajouté que "si de nouvelles données devaient apparaître en France ou à l'étranger le gouvernement pourrait être amené à prendre toutes mesures utiles pour les protéger".

Après les annonces de Jean Castex, le Syndicat National des Lycées Collèges et Ecoles (SNALC) n'a pas tardé à réagir par l'intermédiaire de son Président Jean-Rémi Girard.

"On n'a pas les capacités pour remplacer les profs absents"

"On réclame des moyens humains et matériels depuis un an et demi. On craint évidemment qu'il y ait beaucoup d'enseignants malades, ou cas contact et que beaucoup d'élèves, également, soient malades ou cas contact. Donc, on a un très fort risque d'avoir des fermetures de classes, sachant qu'on n'a absolument pas les capacités pour remplacer les enseignants qui seront absents"...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles