Variant Omicron: plus de 7500 vols annulés pendant ce week-end de Noël

·3 min de lecture
Un avion United Airlines à Washington le 7 octobre 2021 - Daniel SLIM © 2019 AFP
Un avion United Airlines à Washington le 7 octobre 2021 - Daniel SLIM © 2019 AFP

876450610001_6288707311001

Sur la terre, comme dans les airs, le variant Omicron perturbe les fêtes de Noël. Ce week-end, plus de 7500 vols ont été annulés par les compagnies aériennes tandis que des milliers d'autres étaient retardés.

Selon le dernier bilan du site Flightaware, pour la seule journée de dimanche, environ 2200 liaisons aériennes internationales ou intérieures ont été annulées, 7200 autres ont enregistré des retards et les perturbations devraient se poursuivre en début de semaine prochaine. Ce lundi, au moins 735 annulations prévues, contre 160 mardi.

Des équipages en isolement

Des pilotes, hôtesses de l'air et d'autres membres du personnel ont dû être mis en quarantaine après avoir été exposés au Covid, ce qui a contraint les compagnies Lufthansa, Delta ou encore United Airlines à annuler des vols.

Selon Flightaware, United Airlines a ainsi dû annuler environ 439 vols vendredi et samedi, soit environ 10% de ceux qui étaient programmés.

"Le pic de cas d'Omicron à travers le pays cette semaine a eu un impact direct sur nos équipages et les personnes qui gèrent nos opérations", a expliqué la compagnie américaine, qui a assuré s'efforcer de trouver des solutions pour les passagers affectés.

Delta Air Lines a également annulé plus de 300 vols samedi, et 170 la veille, toujours selon Flightaware, invoquant à la fois Omicron et, ponctuellement, des conditions météo défavorables.

"Les équipes Delta ont épuisé toutes les options et les ressources" avant d'en venir à ces annulations, a plaidé la compagnie aérienne.

Plus de dix vols d'Alaska Airlines, dont des employés ont indiqué "avoir été potentiellement exposés au virus" et ont dû s'isoler en quarantaine, ont aussi été annulés.

Les compagnies chinoises les plus touchées

Les conditions météorologiques ont contribué aux perturbations des vols: dans l'Ouest des Etats-Unis, des tempêtes de neige et des fortes baisses de températures étaient annoncées, compliquant encore davantage une situation déjà chaotique. Mais pouvant offrir aussi un week-end de Noël enneigé dans les villes de Seattle et Portland.

"Des conditions anormalement froides et humides en provenance du Pacifique auront pour résultat des périodes prolongées de chutes de neige et de pluie", a souligné le Service météorologique national (NWS) américain.

Les compagnies aériennes chinoises sont à l'origine du plus grand nombre d'annulations. Durant ce long week-end, les compagnies aériennes chinoises, en particulier China Eastern et Air China, ont à elles seules supprimé plus de 2.000 vols, dont un grand nombre reliant Xi'an, où 13 millions d'habitants sont confinés.

Dans ce pays qui applique depuis l'an passé une "stratégie zéro Covid", la ville de Xi'an a annoncé dimanche une désinfection "totale" et durci les restrictions, au moment où la Chine enregistre un nombre record de contaminations au Covid-19 depuis 21 mois, à quelques semaines des Jeux olympiques de Pékin (4-20 février).

Ces annulations viennent perturber la volonté de renouer cette année avec les déplacements pour les fêtes, après un Noël 2020 frappé de plein fouet par la pandémie.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles