Variant indien du Covid-19 : 3 premiers cas détectés en France

Source AFP
·1 min de lecture
Ce variant B.1.617, détecté pour la première fois en Inde, est soupçonné d'être plus contagieux que les souches précédentes du coronavirus (photo d'illustration).

Aucun cas de Covid-19 ne concernait le variant indien jusqu'alors. Mais 3 cas ont été détectés, dans le Lot-et-Garonne et les Bouches-du-Rhône.

Si le variant indien du Covid-19 n'avait pas encore été repéré en France, c'est désormais le cas. L'agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine a annoncé, ce jeudi 29 avril, qu'un cas de variant indien avait été détecté dans le Lot-et-Garonne. « On a identifié que c'était le variant indien » à propos d'un cas dans le Lot-et-Garonne « d'un patient revenu d'Inde », a ainsi indiqué Benoît Elleboode, directeur régional de l'ARS, sur BFMTV et CNews.

Le ministère de la Santé a fait savoir dans la soirée que deux autres cas avaient officiellement été recensés dans les Bouches-du-Rhône. Ce variant B.1.617, détecté pour la première fois en Inde, soupçonné d'être plus contagieux que les souches précédentes du coronavirus, est jugé en partie responsable d'une deuxième vague épidémique dévastatrice en Inde.

Les personnes revenaient d'Inde

Concernant le cas dans le Lot-et-Garonne, le « séquençage a été fait à Toulouse sur un patient qui était revenu d'Inde et qui refaisait un test parce qu'il devait repartir à l'étranger. On a identifié que c'était le variant indien et donc tout le dispositif de retrotracing, d'isolement et de protection de toutes les personnes a été mis en place vis-à-vis de ce variant indien », a ajouté Benoît Elleboode.

À LIRE AUSSI : Covid-19 : vers un nombre record de morts en 2021 ?

« Il s'agit d'une femme résidant dans le département », « symptomatique », qui « a été testée positive le 9 avril, et s'est isolée avec sa famille à son domicile [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :