Variant indien : les cas recensés en Belgique sont passés par l'aéroport de Roissy

Depuis une douzaine de jours, la commune belge d’Alost abrite des étudiants indiens, testés positifs au coronavirus, plus précisément au variant indien. C’est une première dans le pays. "Nous les avons tous identifiés. Ils sont en quarantaine stricte. Ils ne sont pas privés de leur liberté mais la police surveille bien sûr la situation", affirme Christophe d’Haese, le maire d’Alost.Des apprentis infirmiers contaminés pendant le vol En tout, 20 étudiants venus d’Inde pour devenir infirmiers sont arrivés à l’aéroport de Roissy le 12 avril. Ils ont été testés négatifs à l’embarquement comme à l’atterrissage puis ont rejoint en bus la Belgique. Ils ont ensuite ressenti des symptômes. "Ils ont probablement été infectés durant leur voyage. D’ailleurs, certains disent qu’il y avait une personne malade dans l’avion", note Emmanuel André, microbiologiste à l’université de Louvain (Belgique). L’infection pendant le vol expliquerait que le dépistage ait été négatif à l’arrivée car la période d’incubation n’était probablement pas terminée.