Le variant Delta ne provoque pas de cas plus graves chez les enfants

·1 min de lecture
Aux États-Unis, on vaccine à partir de 12 ans.
Aux États-Unis, on vaccine à partir de 12 ans.

Le variant Delta ne provoque pas de cas plus graves du Covid-19 chez les enfants et adolescents par rapport aux autres variants, selon de premières données publiées vendredi par les autorités sanitaires américaines. L?inquiétude sur les conséquences du variant Delta chez les plus jeunes monte depuis plusieurs semaines aux États-Unis, face à un nombre croissant d?enfants hospitalisés.

Les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique dans le pays, ont étudié les données de patients hospitalisés pour Covid-19 à travers 99 comtés dans 14 États, couvrant environ 10 % de la population américaine. L?agence a notamment comparé la période allant de début mars à mi-juin avec celle allant de mi-juin à fin juillet, lorsque le variant Delta est devenu dominant aux États-Unis. Entre ces deux périodes, le taux d?hospitalisation chez les enfants et adolescents de 0 à 17 ans a effectivement été multiplié par cinq. Mais « la proportion d?enfants et adolescents hospitalisés pour maladie grave », avec par exemple une admission en soins intensifs, « était similaire avant et pendant la période durant laquelle Delta était dominant ».

À LIRE AUSSICovid : « Pour protéger les jeunes enfants, il faut vacciner les adultes »

Dans le détail, sur les 3 116 enfants et adolescents hospitalisés en trois mois et demi avant Delta, environ 26 % ont été admis en soins intensifs, 6 % ont été placés sous respirateur, et moins de 1 % sont [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles