Variant Delta : deux décès dans le Gers et la crainte d’une quatrième vague

·1 min de lecture
Le variant Delta du coronavirus représente désormais « entre 9 % et 10 % » des nouveaux cas positifs en France.
Le variant Delta du coronavirus représente désormais « entre 9 % et 10 % » des nouveaux cas positifs en France.

Les craintes d'une reprise de l'épidémie liée au variant Delta en France se font entendre après deux décès. Deux premiers cas de contamination par le variant Delta du Covid ont été détectés dans le Gers chez deux patients qui sont morts, selon l'Agence régionale de santé (ARS), qui annonce « un plan d'action immédiat » pour « éviter une reprise épidémique » dans ce département. « Le virus ne s'arrête pas aux frontières départementales », a indiqué samedi l'ARS d'Occitanie à l'AFP, rappelant que le département des Landes, voisin du Gers, « connaît une progression importante du nombre de personnes contaminées par ce variant ».

Parmi les neuf premiers cas possibles de variant Delta dans le Gers, deux ont été confirmés vendredi. Ces deux personnes âgées de 42 et 60 ans, qui n'étaient pas vaccinées et dont l'état de santé « était marqué par des facteurs de risque », sont décédées au centre hospitalier d'Auch, précise l'ARS. « Plusieurs autres suspicions de cas sont actuellement en cours d'investigation médicale et de contact-tracing », ajoute-t-elle.

Forte progression

Dans ce contexte, « toutes les ressources sont mobilisées afin de renforcer les moyens d'action et d'éviter une reprise épidémique », poursuit l'ARS, qui appelle la population à participer « massivement aux opérations de dépistage et de vaccination ». Le variant Delta du coronavirus, plus contagieux, représente désormais « entre 9 % et 10 % » des nouveaux cas positifs en France, en forte progression [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles