Variant britannique : les hôpitaux menacés d'être "submergés" à Londres

·1 min de lecture

Le maire de Londres, Sadiq Khan, a déclaré vendredi un état d'"incident majeur", impliquant une réponse coordonnée des services publics, dans la capitale britannique où le nouveau coronavirus est "hors de contrôle" et où les hôpitaux risquent d'être "submergés".

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation vendredi 8 janvier

"La situation à Londres est maintenant critique, avec une propagation du virus hors de contrôle", a indiqué l'élu travailliste dans un communiqué. "Nous manquerons de lits dans les deux prochaines semaines si la propagation du virus ne ralentit pas drastiquement", a-t-il poursuivi, demandant un soutien accru de la part du gouvernement. "Si nous n'agissons pas immédiatement, notre service national de santé pourrait être submergé et plus de personnes mourront", a-t-il ajouté.

Un habitant sur 30 est infecté Londres

Selon le communiqué, le nombre de contaminations dépasse les 1.000 par 100.000 habitants dans la ville, où 7.034 personnes sont actuellement hospitalisées avec le Covid-19, soit 35% de plus que durant le pic de la première vague en avril. Parmi elles, 908 ont été placées sous respirateur (+42% entre le 30 décembre et le 6 janvier). Sur les trois derniers jours, 477 personnes testées positives sont mortes dans les hôpitaux de Londres. "Il y a actuellement environ 830 admissions par jour dans les hôpitaux londoniens, contre environ 500 avant Noël, et elles pourraient continuer à augmenter au cours des deux prochaines semaine...


Lire la suite sur Europe1