Variant britannique du Covid-19 : à Bagneux, des tests massifs pour retrouver le patient zéro

Samedi 9 janvier et pendant trois jours, les habitants de Bagneux (Hauts-de-Seine) peuvent venir se faire dépister gratuitement et sans rendez-vous. Cette campagne de tests massive a été mise en place suite à la détection du nouveau variant britannique du Covid-19, plus contagieux, chez une animatrice scolaire qui travaille dans deux établissements de la ville. Or, cette femme n’a pas voyagé ni été en contact avec un voyageur revenant du Royaume-Uni, preuve que ce virus circule déjà. Les habitants se déplacent en nombre pour se faire tester Les habitants se rendent depuis dans les différents centres pour se faire dépister, certains n’ont par ailleurs pas de symptômes, et le font par précaution. Les autorités sanitaires espèrent que ces dépistages pourront permettre de retrouver le patient zéro. "L’ARS nous a dit que pour les personnes positives, ils faisaient un test supplémentaire pour détecter le variant britannique, pour essayer de remonter les chaines de contamination (…) voir avec qui vous avez été en contact, comment, quand, et essayer de retrouver d’où il vient ce variant britannique", explique Hélène Cillières, adjointe au maire de Bagneux. 200 tests ont déjà été réalisés, samedi 9 janvier au matin. Plus de 600 personnes en une journée. La file d’attente est longue, beaucoup sont venus sans avoir aucun symptôme.