Variant brésilien: le gouvernement a-t-il trop tardé?

Anthony Berthelier
·Journaliste au HuffPost
·2 min de lecture

Jean Castex a annoncé ce week-end une quarantaine obligatoire pour les voyageurs en provenance de plusieurs pays dont le Brésil. Trop tard, juge l'opposition.

Un centre de dépistage du Covid-19 à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle le 5 février 2021 (photo d'illustration) (Photo: GONZALO FUENTES via AFP)
Un centre de dépistage du Covid-19 à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle le 5 février 2021 (photo d'illustration) (Photo: GONZALO FUENTES via AFP)

POLITIQUE - “Monsieur Djebbari était trop occupé à s’intéresser à une obscure subvention à Poitiers.” La pique est signée Julien Bayou, le patron d’Europe Écologie-Les Verts, plutôt satisfait de renvoyer le gouvernement et son ministre des Transports dans les cordes pour avoir, selon lui, traîné pour prendre les mesures aux frontières nécessaire pour contrôler la diffusion du variant brésilien de covid-19, réputé plus contagieux et résistant aux vaccins.

Et l’écolo n’est pas le seul à critiquer les atermoiements de l’exécutif, qui s’était refusé dans un premier temps à suspendre les vols entre le Brésil et la France, Jean-Baptiste Djebbari évoquant à l’époque une impossibilité juridique avant de s’y résoudre le lendemain, mardi 13 avril, face aux critiques de l’opposition.

Quatre jours plus tard, samedi, Jean Castex a donc finalement fait savoir via un communiqué que la France allait instaurer une quarantaine obligatoire de dix jours pour les voyageurs en provenance du Brésil, d’Argentine, du Chili et d’Afrique du Sud. “Il était temps”, répondent en chœur plusieurs responsables politiques de l’opposition, toujours prompts à accuser le gouvernement d’impréparation ou de lenteur devant les soubresauts sanitaires. 

“Tout le monde le fait sauf nous”

“C’est tard”, a ainsi regretté Julien Bayou dans l’émission le Grand Jury sur RTL, Le Figaro et LCI, ajoutant, comme vous pouvez le voir ci-dessous: “jusqu’à tout récemment, vous pouviez venir du Brésil alors qu’on savait qu’il y avait ce variant brésilien, sans au...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu peut également vous intéresser :