Variant anglais du Covid : le cluster marseillais est « maîtrisé », selon l’ARS

Source AFP
·1 min de lecture
Un séquençage de son prélèvement a permis en fin de semaine l'identification de l'origine britannique de la souche.
Un séquençage de son prélèvement a permis en fin de semaine l'identification de l'origine britannique de la souche.

Le cluster marseillais lié au variant anglais du coronavirus est « ?maîtrisé et sous contrôle? », a indiqué mardi 12 janvier 2021 l'agence régionale de santé (ARS), selon laquelle les 24 malades de ce foyer épidémique ont probablement bien été tous infectés par cette souche. Le cluster « sera considéré comme clôturé lorsque le dernier des patients positifs placés à l'isolement pendant sept jours aura effectué un test négatif? », a déclaré à l'Agence France-Presse une porte-parole de l'ARS de Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Après qu'une première personne a été testée positive au nouveau variant anglais, la semaine dernière, à Marseille, dans une famille française vivant à Londres et désormais repartie en Angleterre, 23 autres personnes avaient été testées positives au Covid-19 parmi les 45 cas contacts identifiés de ce « ?patient zéro? ». « ?Le protocole national prévoit que l'on teste en séquençage le patient zéro et le dernier cas identifié dans les cas contacts les plus éloignés. On l'a fait et on en a ajouté six supplémentaires? », a encore expliqué la porte-parole de l'ARS.

Coronavirus : faut-il vraiment craindre le mutant britannique ?

Six personnes relevaient « ?à 100 %? » de la mutation anglaise

Les premiers résultats communiqués lundi ont montré que six relevaient « ?à 100 %? » de cette mutation. Les deux derniers prélèvements « ?n'ont été que partiellement identifiés par le séquençage? », a poursuivi mardi l'ARS, qui les considère cependant comme « ?des c [...] Lire la suite