Publicité

Var : un propriétaire furieux utilise une tractopelle pour déloger son « squatteur »

Il est excédé et le fait savoir. Le Varois Jean-Louis Valeton a employé les grands moyens pour tenter de récupérer sa propriété squattée. Samedi 25 novembre, il s’est rendu devant l’entrée de son terrain, une parcelle agricole de trois hectares, avec une cinquantaine de personnes. Comme le rapporte BFMTV, Jean-Louis Valeton a alors conduit une tractopelle pour essayer de défoncer le portail et entrer de force. Des gendarmes sont rapidement intervenus, mais les tensions se sont poursuivies le reste de la journée.

Une affaire de squat ou d’arnaque ?

Le propriétaire accuse son ancien locataire, Rémy Battaglia, de squatter son terrain depuis 2019. Si la justice a donné raison deux fois à Jean-Louis Valenton, et que le locataire a été expulsé en août, ce dernier a toujours accès à la parcelle. Il a, en effet, été accueilli par des gens du voyage occupant un terrain voisin et peut donc toujours se rendre sur la propriété de Jean-Louis Valenton.

La version de l’ex-locataire est pourtant bien différente. Auprès de BFMTV, Rémy Battaglia s’est présenté comme un propriétaire du terrain, qui aurait été arnaqué de plusieurs dizaines de milliers d’euros par Jean-Louis Valenton. Un compromis de vente aurait été signé entre eux, selon lui : « On a signé le 1er janvier 2016 le premier compromis au nom de mon ex-concubine, et depuis ça a dégénéré. Ça fait huit ans que ça dure. » Un nouveau procès est prévu au début du mois de janvier 2024 à Draguignan pour tenter de régler ce litige.


Lire la suite sur LeJDD