Var : un homme de 70 ans survit cinq jours en montagne sans vivres

C'est le témoignage d'un survivant, un miraculé selon son fils. Un homme de 70 ans s'est perdu lors d'une randonnée, et a passé cinq jours et quatre nuits seul, dans le massif de la Sainte-baume dans le Var. "Logiquement, je ne devais pas revenir", raconte André Trégret. "Je ne sais pas pourquoi, je suis là", sourit-il. Jeudi 18 juin, il partait randonner seul et sans téléphone portable, pourtant aguerri, il se perd dans un chemin escarpé. Passé au-dessus de lui, l'hélicoptère de la gendarmerie ne l'a pas vu. Muni d'une torche, d'une veste polaire et de vivres pour une journée, il organise sa survie pendant quatre nuits. Une dernière ascension pour trouver une maison religieuse "Je n'avais plus rien, plus à boire. J'ai été amené à boire mon urine, pour avoir du liquide. Sinon je mourrais plus tôt", se souvient-il. Il assure avoir été prêt à mourir. Mais il tente une dernière ascension périlleuse. Après 15 heures de marche, il arrive devant une maison d'accueil religieuse. "J'ai vraiment entendu 'à l'aide', alors j'ai compris que c'était lui", se rappelle Julien Seigneuret, jeune engagé auprès des frères dominicains. Le jeune homme finit par retrouver l'homme dans une salle. Après deux jours à l'hôpital, André Trégret a retrouvé sa famille. Il compte bien refaire la randonnée avec son fils, mais cette fois sa femme promet de lui offrir un téléphone portable.