Var : il envoie sa facture au département après avoir abîmé sa voiture sur un dos-d'âne

"Ce n’est pas normal que les règles ne soient pas respectées." Interrogé sur France Bleu Provence, qui révèle cette affaire, Kévin Marchal ne décolère pas. Cet automobiliste de 21 ans a abîmé sa Mercedes en passant sur un dos-d’âne à Hyères, dans le Var. De quoi lui occasionner 2.500 euros de réparation sur son véhicule. Mais il n’a pas l’intention de les payer lui-même : il a envoyé un courrier au Conseil départemental du Var en joignant la facture du garagiste. Pour lui, c’est à l’administration de régler la note (ou plutôt de lui rembourser ici), car elle est propriétaire de la voie où ce ralentisseur, qui serait hors-la-loi, se trouve.

Kevin Marchal a raconté son accident à France Bleu : "Vers 22h, j'emprunte la montée du Thouar en direction de l'avenue 83. Je vois le panneau "30", je ralentis mais je ne vois absolument pas le dos-d'âne. Les marquages au sol sont effacés, il n'est pas éclairé. Il y a un gros choc avec un gros bruit métallique puisque tout le soubassement de ma voiture frotte sur le ralentisseur", a-t-il expliqué, ajoutant que "le pare-chocs, le tube d'échappement a été arraché ainsi que le carter de boîte de vitesse". Selon lui, ce dos-d’âne serait illégal : il mesurerait 26 centimètres de haut, alors qu’un décret de 1994 fixe leur hauteur maximale à 10 centimètres.

>> Lire aussi - Une association d’automobilistes part en guerre contre les dos-d’âne

Ce n’est pas le premier à s’en prendre au Conseil départemental du Var concernant des ralentisseurs "hors-la-loi". L’association "Pour une mobilité sereine et durable" a décidé d’attaquer en justice l’administration ainsi que la ville de Toulon à ce sujet : 700 ralentisseurs ne respecteraient par la loi dans le département, tout comme 800 dans la métropole de Toulon. Les ralentisseurs de type dos-d’âne ne doivent pas faire plus de 10 centimètres de haut et 4 mètres de longueur, et ne peuvent être implantés que sur une route ponctuellement limitée à 30 km/h ou dans une zone 30, occuper toute la chaussée

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Coupures d'électricité : la CGT s'attaque à Orly et Rungis
Seine-et-Marne : La Poste laisse ses facteurs travailler... dans un garage !
Les “bébés-Dosière”, ces parlementaires qui poussent l’exécutif à la transparence
Facebook : la traduction du nom du président chinois passe très mal
Face au succès de l’A321, Airbus va lancer une nouvelle ligne d’assemblage à Toulouse