Des "vannes" et des tensions : pourquoi certains élèves nés en 2010 sont-ils harcelés ?

·1 min de lecture

C'est un appel à la vigilance qu'a lancé Jean-Michel Blanquer, vendredi, contre le harcèlement des jeunes élèves. Le ministre de l'Éducation appelle les chefs d'établissement à la vigilance, car depuis plusieurs semaines, les élèves nés en 2010 sont harcelés sur la seule base de leur année de naissance. Tout est parti du jeu vidéo Fortnite, où les nouveaux joueurs ne sont pas les bienvenus. Une vague de haine sur les réseaux sociaux est maintenant des moqueries dans les cours d'école.

"On en parle quasiment tous les jours"

Les violences qu'on a pu voir relayées sur TikTok arrivent dans certains cours de récréation. Mais les tensions sont surtout dues à la différence d'âge. "Je n'ai pas trop envie de leur parler parce qu'il y a certains 2010 qui font un peu trop les malins. Ils sont impolis, ils font les choses juste parce qu'ils sont entrés au collège", peste ainsi un élève de cinquième auprès d'Europe 1. "Quelqu'un a dit que les 2010 étaient nuls et que ce n'est pas tout comme notre génération, alors que ça évolue… Ils ne vont pas tous jouer au jeu auquel on jouait il y a dix ans, c'est normal", lâche un autre.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Cela peut paraître anodin pour ces jeunes, mais ça devient parfois du harcèlement avec des élèves victimes de remarques, de rejet. "Ce sont des petites vannes blessantes, pas très bienveillantes, un peu désobligeantes", raconte cette mère d'un petit garçon qui a fait sa rentrée...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles