Quand Vanessa Paradis s'amusait de ses parents et de leur éducation très libre

·2 min de lecture

Vanessa Paradis, qui fait une apparition sur TF1 ce lundi 21 décembre dans I Love You coiffure, une fiction inspirée des meilleurs sketchs de Muriel Robin, n'a pas eu une enfance tout à fait comme les autres. Une période dont elle se souvenait avec humour au cours d'une interview trente ans plus tôt.

C'était en 1990, et Vanessa Paradis avait tout juste 18 ans. Un âge auquel la chanteuse avait déjà goûté au succès, grâce à son titre Joe le taxi, sorti trois ans plus tôt. Interrogée à l'époque par Libération, la chanteuse était revenue sur son enfance et l'éducation transmise par ses parents. "Ma mère voulait me mettre dans une école privée avec les sœurs, et mon père lui disait : 'Arrête, lui fais pas faire ça, c'est n'importe quoi.' Et donc, euh, c'est peut-être pour ça que j'ai un bon équilibre. Je parle trop. Enfin, bref, jamais de tabou, même quand j'avais 6, 7 ans : drogue, racisme, sexe... Quand mes parents sortaient avec leurs copains et, quand ils allaient tous au restaurant ensemble, j'étais la seule gamine. Et si les copines disaient : 'Mais enfin, pourquoi t'amènes ta fille et tout, là ? Elle devrait être couchée', ma mère répondait : 'Qu'est-ce que ça peut vous foutre ? Si elle vous gêne, je viens pas, c'est pas grave.".

Une enfance libre et heureuse avec ses parents et sa petite sœur Alysson, de douze ans sa cadette. Cette famille, Vanessa Paradis en est très fière, elle qui rappelait au cours de l'interview les origines modestes de son père André Paradis, le véritable homme de sa vie.

VIDÉO - Les moments forts de la vie de Vanessa Paradis résumés en 1 minute et en images

Une femme libérée

Grâce à ses parents, Vanessa Paradis, qui vivra une histoire d'amour avec Lenny Kravitz un an après l'entretien avec Libération, conservera au fil des années cette liberté de penser vitale pour les artistes. Une femme amoureuse car aimée d'un amour fou par ses parents, comme le rappelait (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Ce contenu peut également vous intéresser :

"Une poignée de minables" : Sylvie Tellier monte au créneau après les attaques antisémites visant Miss Provence
Anne-Catherine Verwaerde (Affaire conclue) : ses confidences sur son fils Jack
Vidéos intimes de Benjamin Griveaux : sa femme Julia "a été un vrai roc”
Ségolène Royal "tiraillée" entre ses enfants et la politique : "Ca m'a beaucoup pesée"
Le dernier Noël de Diana : privée de ses fils William et Harry et livrée à elle-même