Vallée de la Roya : "Saint-Martin était à genoux, mais n'a pas été détruit"

·1 min de lecture

Cela fait un an que la tempête Alex a ravagé Saint-Martin-Vésubie. Dix personnes dont deux pompiers avaient perdu la vie dans la commune lors des violentes intempéries. Un grand nombre d'habitations avaient été emportées par les violentes crues qui avaient ravagé la vallée. Ivan Mottet, le maire de Saint-Martin-Vésubie était l'invité d'Europe 1 ce samedi matin. Le maire est optimiste mais il reste beaucoup à faire dans le village qui a payé le plus lourd tribut lors de la tempête.

>> LIRE AUSSI - Un an après la tempête Alex, la vallée de la Roya renaît de ses cendres

"Les heures sont très longues"

"Un maire n'a pas le droit de dire qu'il est fatigué. Il faut qu'il soit vraiment sur son bateau et qu'il tienne le cap. Aujourd'hui, ça va. Ce qui est difficile, ce sont les heures qui sont très longues. Ce qui est important c'est que la population reprenne le moral", a-t-il expliqué au micro d'Europe 1.

Il y a un an, le village a été ravagé par de très violentes crues. Au total, 91 maisons ont été emportées et 67 risquent toujours d'être détruites. "Saint-Martin-Vésubie est le village le plus touché de toutes les vallées. C'est à Saint-Martin qu'il y a eu le plus de dégâts. Les souvenirs ont été balayés."

Dans cette commune où "les gens ont encore la cicatrice de ce 2 octobre 2020", une solidarité est née entre les habitants. "C'est puissant. Tout le monde s'est donné la main. On est prêts à repartir et reconstruire. Saint-Martin a été à genoux mais n'a pas été détruit",...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles