Vallée du Rhône : les viticulteurs continuent de constater les pertes à cause du gel

Ils sont nombreux à avoir tout perdu à cause du gel. Les viticulteurs de la Côte-Rôtie, à Ampuis (Rhône), ne peuvent que constater les dégâts : il n’y a plus grand-chose à sauver. "On voit un cep complètement grillé après des températures de -5°C. La pousse est complètement sèche, les grappes qui commençaient à se former aussi. C’est la récolte 2021 qui part en poussière", regrette Guillaume Clusel-Roch. La vallée du Rhône est habituellement épargnée par des températures aussi basses. Des bougies onéreuses mais efficaces Rares sont ceux qui sont assurés, car le prix de l’assurance est trop cher par rapport aux risques encourus. Alors, il faudra sûrement augmenter les tarifs du vin pas encore mis en bouteille pour compenser les lourdes pertes. Stéphane Ogier est presque un miraculé. Il est un des seuls à avoir réussi à sauver une majorité de sa parcelle grâce à des bougies. "Il y a cinq ans, j’avais acheté l’ensemble de mes bougies 5 000 euros. Je les regardais chaque année, je me posais des questions. La réponse est là, aujourd’hui", conclut-il.