Validé (Canal+) Franck Gastambide : "Une femme dans le rap, c’est forcément extraordinaire"

·1 min de lecture

A-t-on un peu la pression quand on a été autant regardé et apprécié ?

Franck Gastambide : On prend le risque de décevoir, mais on ne va pas se mentir, c’est la meilleure des configurations. Cela va faire un an et demi que, dans la rue, on me demande si le personnage d’Apash (incarné par le rappeur Hatik, ndlr) est vraiment mort. Il est temps de répondre à cette question.

Saviez-vous, dès la fin de la saison 1, que votre nouveau héros serait une héroïne, Laetitia Kerfa, dont on suit l’ascension en tant que rappeuse, sous le nom de Lalpha ?

Je ne voulais pas faire un truc féministe et opportuniste. Vu le succès de la saison1, la logique aurait été de repartir avec les mêmes personnages. Je me suis dit qu’on allait faire l’inverse : tuer notre héros et en faire une légende. Ses amis décident de créer un label à son nom, Apash Music, et de continuer dans le rap game. Avec cette question : qui va reprendre le flambeau ? Je voulais quelque chose d’inattendu, d’extraordinaire. Je me suis dit qu’une femme dans le rap, c’est forcément extraordinaire.

À lire également

Franck Gastambide diagnostiqué HPI : “J’ai attendu 40 ans pour comprendre”

L’unique référence connue, c’est bien Diam’s…

Il n’y a... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles