Valeurs Actuelles renvoyé en procès pour "injure à caractère raciste" contre Danièle Obono

·1 min de lecture

L'hebdomadaire Valeurs Actuelles sera jugé le 23 juin par le tribunal correctionnel de Paris pour "injure publique à caractère raciste" après une "politique fiction" fin août dépeignant la députée LFI Danièle Obono en esclave, a indiqué mercredi le parquet de Paris, sollicité par l'AFP.

Le directeur de publication de Valeurs Actuelles, Erik Monjalous, son directeur de la rédaction, Geoffroy Lejeune, et l'auteur de l'article comparaîtront pour cette "politique-fiction" comportant des dessins de Danièle Obono collier en fer au cou qui avait suscité une vague de condamnations unanimes dans la classe politique, dont celle du président de la République.

Danièle Obono entend "se constituer partie civile"

Le premier est visé pour "injure publique à caractère raciste" et les deux autres pour "complicité" de cette infraction, a précisé le parquet. La députée Danièle Obono et le mouvement La France insoumise avaient indiqué dans un communiqué mardi avoir appris "avec satisfaction" ce renvoi en procès. "Cette publication, particulièrement outrageante, avait légitimement soulevé une indignation quasi-unanime en France et à l'étranger", soulignent Danièle Obono et LFI.

La députée, qui avait porté plainte, "entend désormais se constituer partie civile dans cette affaire", avec l'intention "de dénoncer la banalisation du discours sexiste, raciste et xénophobe dans notre pays, banalisation qui a mené un journal d'extrême droite à soumettre, symboliquement, une femme politique noire au crime c...


Lire la suite sur Europe1