Les valeurs à suivre à Paris et en Europe

·2 min de lecture
KERING À SUIVRE À LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris et en Europe où les contrats à terme sur les indices de référence signalent une ouverture en hausse:

* AIR FRANCE-KLM - L'Etat français va accorder une nouvelle aide à Air France pour un montant allant jusqu'à quatre milliards d'euros, a annoncé mardi le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire. La Commission européenne a annoncé avoir donné son accord à une nouvelle aide en contrepartie de l'abandon de 18 créneaux horaires d'atterrissage et de décollage à Orly.

* CREDIT SUISSE a annoncé mardi le remplacement de deux membres de sa direction, la réduction de son dividende 2020 et une baisse de la rémunération de ses principaux dirigeants à la suite d'une perte estimée à 4,4 milliards de francs suisses (4,25 milliards d'euros) liée à la chute du fonds américain Archegos Capital.

* VEOLIA/SUEZ - Suez a réitéré mardi son souhait de trouver une solution négociée avec Veolia dans les meilleurs délais, soulignant toutefois qu'une offre équitable supposait notamment de reconnaître la valeur de Suez. Veolia avait appelé lundi au dialogue et, dans cet esprit, à désactiver la fondation où ce dernier a logé certains actifs afin de les mettre à l'abri d'une offre de Veolia.

Suez a annoncé parallèlement avoir signé lundi un accord de cession de son activité recyclage et valorisation en Australie au groupe Cleanaway Waste Management, lequel s'était dit le mois dernier intéressé par les actifs du groupe français dans le pays.

* KERING - Dolce & Gabbana n'est pas en discussions avec Kering en vue d'un éventuel rapprochement, déclare l'administrateur délégué de la marque italienne dans une interview publiée mardi.

* TOTAL a décidé de continuer la production de gaz du champ Yadana situé en Birmanie afin de garantir la sécurité de ses employés et d'éviter d'aggraver les conditions de vie de la population, déclare le PDG du groupe pétrolier Patrick Pouyanné dans une tribune au Journal du Dimanche.

Par ailleurs, le groupe a décidé d'évacuer tout son personnel de son projet de gaz naturel d'Afungi, dans le nord du Mozambique, en raison des affrontements en cours entre des insurgés liés au groupe Etat islamique (EI) et l'armée mozambicaine, ont déclaré vendredi à Reuters deux sources.

* SEADRILL, spécialiste norvégien des forages pétroliers en mer, a demandé à ses créanciers d'effacer plus de 85% de sa dette en échange d'une participation de 99% dans le groupe réorganisé, selon un document juridique.

* TF1 - Goldman Sachs relève sa recommandation à "acheter" contre "neutre".

(Blandine Hénault et Patrick Vignal)