Valenciennes : l'usine Toyota à l'arrêt

Les salariés de Toyota à Valenciennes (Hauts-de-France) sont en vacances avant Noël. L'usine est contrainte de stopper son activité. En cause, plusieurs pièces nécessaires à la fabrication des voitures, notamment la Yaris, sont bloquées au Royaume-Uni à cause de la fermeture des frontières. "Ce n'est pas anodin, mais c'est un crève-cœur. Quand on a une usine avec 5 000 personnes qui marche avec un tel succès, avec un véhicule qui est tellement demandé où on sait que nos clients attendent, on ne le fait pas de gaieté de cœur", lâche Jean-Christophe Deville, vice-président de l'administration Toyota Onnaing. Les salariés malgré tout payés Les syndicats pointent du doigt la production à flux tendu, comme Thomas Mercier, de la CFDT Toyota : "Ça a été assez brutal et, à l'avenir, on va demander à la direction, justement, d'avoir une visibilité plus lointaine par rapport à notre stock. Parce qu'à mon avis, le stock va devoir être revu à la hausse. Du jour au lendemain, on ne peut pas dire au salarié : 'tu restes chez toi ou tu viens travailler'." La direction assure que les salariés seront payés.