De Valbuena à Pogba, retour sur les affaires d’extorsion dans le football

Franck Fife, AFP

Le football et ses salaires mirobolants représentent un terreau fertile pour les profiteurs. Frère aîné, ami d’enfance ou agent sportif, l’entourage des joueurs ne veut pas que du bien aux stars du ballon rond. Retour sur plusieurs affaires d’extorsion.

La "Pogfamily" se déchire en public. Mathias Pogba a menacé son petit frère Paul, star de l'équipe de France, de "révélations" sur sa vraie nature. En retour, le joueur de la Juventus Turin a accusé son aîné de "tentative d'extorsion".

En filigrane, c'est la question de l’entourage qui se dessine. Derrière cette notion floue, la famille, les amis de la première ou de la dernière heure et une ribambelle de vautours, qui planent autour des joueurs de football, sport qui attire forcément les profiteurs en tous genres au vu des sommes brassées.

Résultat : le monde du ballon rond regorge d'histoires sordides même s'il reste abasourdi par la tentative d'extorsion à grande échelle, dont se dit victime Paul Pogba. En janvier, l'ancien capitaine de l'équipe de France, Patrice Evra, avait déjà exposé crument cette vérité : les joueurs sont soumis à des tentatives constantes de racket.

>> À lire aussi : Les Pogba, de la passion du football aux accusations d'extorsion

"C’est difficile, car tu n’as rien et, d’un seul coup, tu te retrouves avec tout cet argent. Ils ne sont pas prêts psychologiquement", explique "Tonton Pat" dans le Parisien. "Les joueurs n’ont pas d’aide et c’est ça le problème. Tu as beaucoup de gens autour de toi, notamment quand tu sors. Il y a des joueurs de Paris qui se font racketter, ils vont dans des restaurants où des personnes leur disent : 'Tu payes notre addition ou on te casse les jambes'."

Dépité par l'affaire visant le joueur de la Juventus Turin, l'entraîneur nantais Antoine Kombouaré a déploré, mardi, les dangers qui pèsent sur les joueurs.

"Pour les gamins, c'est très dur. Quand vous gagnez autant d'argent, il y a tellement de vautours autour", a-t-il lâché en conférence de presse. "Que ce soit l'entourage familial, le premier cercle, comme on dit, les agents, les conseillers... vous n'imaginez pas la pression que les mecs subissent."

En France, le syndicat des footballeurs professionnels UNFP (Union nationale des footballeurs professionnels) alerte régulièrement les joueurs face à un phénomène ancien et connu mais pour lequel les moyens de pression se sont démultipliés avec Internet : "Une photo, une vidéo d'une action d'un joueur peut tout changer" car "elle va faire le tour du monde en 30 secondes", note le syndicat.

"À un moment donné, ce sont des cibles privilégiées pour des gens peu scrupuleux, donc on leur dit de faire attention, de se méfier", explique-t-il à l'AFP. "C'est très compliqué car on a parfois tendance à faire confiance à quelqu'un de la famille, même éloignée, ou à quelqu'un qu'on connaît depuis longtemps. On est loin à ce moment-là d'imaginer qu'il peut y avoir des problématiques de racket, d'argent."

La problématique du racket par les entourages est cependant loin d'être nouvelle, comme l'ont prouvé plusieurs affaires ces dernières années.

Karim Benzema, son meilleur ami et l'affaire de la sextape

Il s'agit sans nul doute de l'histoire d'extorsion la plus connue du football français. Restée dans l'opinion publique comme "l'affaire de la sextape de Valbuena", elle débute en 2015. En marge d'un rassemblement de l'équipe de France, l'ancien Marseillais reçoit plusieurs appels téléphoniques, durant lesquels ses interlocuteurs auraient tenté de le faire chanter, contre la non-diffusion d'une vidéo intime. L'ancien Marseillais dépose plainte. L'enquête dévoilera que Karim Benzema, alors partenaire de Valbuena en Bleus, est intervenu.

Au cœur de l'affaire, un autre "Karim" : Karim Zenati, originaire comme Benzema des cités de Bron, dans la banlieue lyonnaise, et ami de toujours du Madrilène. L’attaquant du Real Madrid a été condamné, en novembre 2021, à une peine d’un an de prison avec sursis et 75 000 euros d’amende pour "complicité de tentative de chantage". Il a renoncé à faire appel. Cette affaire aura plombé la carrière de Valbuena mais aussi celle de Benzema en équipe de France, pour laquelle il n’aura été rappelé qu’en 2021 pour l’Euro.

N'Golo Kanté : plainte contre son ancien conseiller en image

Preuve que les affaires d'extorsion touchent tout le monde dans le football, N'Golo Kanté, malgré son image d'infatigable gentil du ballon rond, n'a pas été épargné. En novembre 2019, le binôme de Paul Pogba en équipe de France porte plainte pour "escroquerie", "tentative d’escroquerie", "abus de confiance" et "exercice illégal de la profession d’agent sportif" contre Nouari Khiari, son ancien conseiller en image.

"J'estime que ma confiance a été abusée. On avait trouvé un accord pour résilier le contrat, mais cette personne est revenue dessus. En parallèle, elle tente de faire circuler des choses diffamatoires sur mon entourage ou auprès de mon entourage pour exercer une pression sur moi", a-t-il expliqué dans une interview à l'Équipe. "Dans un premier temps, j'ai accepté de payer. Mais cette personne a refusé de justifier son travail. Après un premier paiement, elle a continué à m'en demander d'autres. Avec des membres de mon entourage, on a compris qu'elle essayait seulement de me soutirer de l'argent sans contrepartie."

Les plaintes ont été classées sans suite par la justice française.

Emmanuel Adebayor, le couteau sous la gorge

En 2018, déjà, la star togolaise Emmanuel Adebayor se confiait dans le documentaire "Ma part d'ombre" de Canal+. Des extraits ont largement circulé sur les réseaux sociaux à la suite de "l'affaire Pogba".

L'ancienne star des Éperviers y confie la difficile relation qu’il a entretenue avec sa famille une fois qu’il a commencé à percer à Metz, puis Monaco. À l'âge de 15 ans, il se réveille avec un couteau sous la gorge pointé par son propre frère qui lui réclame de l'argent pour commencer une entreprise d'import-export de voitures entre l'Allemagne et le Togo. Il vide son compte pour lui donner l'argent avant d'appeler la police. Sa famille lui tourne le dos, estimant que "l'argent lui avait donné la grosse tête".

Les menaces ne s'arrêtent pas là : "Un jour, après l'entraînement, j'étais très fatigué et je suis allé faire une sieste. Je me suis réveillé et il y avait un couteau sous ma gorge. Quand j'ai ouvert mes yeux, mes deux frères étaient là. Ils criaient et disaient que je leur faisais perdre leur temps. Peter devenait très furieux et Kola le supportait (sic). Je leur ai dit : ‘Si c'est le seul moyen de régler ce problème… Tuez-moi et prenez l'argent !'. C'est à ce moment qu'ils ont posé le couteau sur la table. Dès que tu deviens footballeur, dès que tu deviens célèbre, dès que tu commences à gagner un peu d'argent, tout change."

Emmanuel Adebayor confie avoir pensé au suicide durant ces années-là. En 2015, l'ancien buteur d'Arsenal et de Tottenham avait réglé ses comptes sur sa page Facebook dans une longue lettre afin que "d'autres familles africaines apprennent de ceci".

Yohan Mollo ruiné par ses agents

La procédure judiciaire dure depuis 2019 mais Yohan Mollo a rendu l'affaire publique en mai 2022 : sur le Média carré, il affirme avoir été arnaqué par ses agents, qui lui auraient dérobé plusieurs millions d’euros.

L'ancien joueur de Ligue 1, notamment de Saint-Étienne, du Stade Malherbe Caen ou encore de l'AS Monaco, vise Franck Bichon et Patrick Blondeau, qui l'auraient arnaqué pendant plus de dix ans, contractant des prêts à la consommation en son nom et achetant des biens immobiliers avec l'argent de son compte.

"Aujourd’hui, je suis interdit bancaire, fiché à la Banque de France et je suis en procès avec toutes les banques parce que je dois de l’argent de partout", raconte-il. "Ils ont pris ma vie."

Le procès doit s'ouvrir le 23 septembre à Marseille.