Val-d'Oise : un bébé de 13 mois dans un état grave après avoir été violenté par son père

·2 min de lecture
Terrible affaire de violence domestique dans le Val-d'Oise (Photo : Getty Images/iStockphoto)

Âgé de 24 ans, le père a été interpellé et mis en examen, suite à un appel de détresse de la mère de l'enfant, elle aussi victime de violences.

L'horreur au sein de la cellule familiale. Un homme de 24 ans a été placé en détention provisoire, samedi 30 octobre, après avoir été interpellé deux jours plus tôt à Goussainville (Val-d'Oise) pour avoir roué de coups son fils âgé de 13 mois, ainsi que sa compagne et mère de l'enfant.

Selon Le Parisien, c'est un appel de détresse à Police Secours passé par la jeune femme qui a déclenché l'intervention des forces de l'ordre au logement du couple. À leur arrivée sur place, les policiers ont trouvé le garçonnet "entre la vie et la mort". Le père, lui, avait fui les lieux.

Une première plainte déposée il y a quelques mois, puis retirée par la compagne du suspect

Les forces de l'ordre ont cependant bien vite retrouvé la trace du suspect, grâce à la géolocalisation de son téléphone portable, et l'ont interpellé près de la gare RER de Goussainville. Celui-ci a depuis été mis en examen pour "tentative de meurtre d’un mineur de 15 ans" et "violences par conjoint et par une personne sous l’emprise manifeste de stupéfiants", précise le quotidien francilien.

Transporté en urgence à l'hôpital Necker de Paris, le bébé violenté souffre de multiples traumatismes et a été plongé dans un coma artificiel. Selon Le Parisien, sa mère avait déjà déposé une plainte il y a quelques mois pour des violences conjugales. Elle avait ensuite retiré sa plainte, mais les médecins avaient entretemps pu constater qu'elle souffrait "d’ecchymoses sur le visage et le corps".

VIDÉO - Déclic - Marie (Collage Feminicides Paris) : "Des femmes victimes de violence nous disent : "À force de lire les messages sur les murs, je suis allée porter plainte""

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles